N° 7 - L' "Enfer du Nord"

Les combats ont occasionné d’énormes destructions sur le territoire du Nord et du Pas-de-Calais : des milliers d’hectares de terres fertiles ont été bouleversés par les obus, les réseaux de communications, 300 villages et plusieurs villes ont été anéantis. Pendant leur retraite, les Allemands ont méthodiquement dynamité les usines et les fosses minières.

1917. Les ruines d’Ablain-Saint-Nazaire. À l’arrière-plan, l’éperon de Notre-Dame-de-Lorette.
Archives départementales du Pas-de-Calais

Malgré tout, les sinistrés sont rapidement revenus dans les régions détruites et, avec l’aide financière de l’Etat, ils ont, au prix d’un immense effort, reconstruit l’ensemble des villes et des villages, restauré les terroirs agricoles, rétabli la puissance industrielle et minière.

Les sociétés engagées dans la guerre ont subi un deuil sans équivalent dans l’histoire. Des centaines de cimetières militaires et de mémoriaux marquent, cent ans après, le souvenir de la tragédie sur le sol du Nord et du Pas-de-Calais.

Vue générale des ruines de Lens à la fin de l’année 1918
ECPAD - DR