N° 6 - La mort au front

Fondamentalement, la Grande Guerre a été caractérisée par une mort de masse inédite dans l’histoire humaine : les services médicaux ont dû prendre en charge des masses considérables de blessés, victimes de blessures graves infligées par les balles et, surtout, les obus.

Tous les témoignages des combattants notent l’omniprésence des cadavres dans l’environnement immédiat des tranchées. Un nombre considérable de photos a été pris, montrant le plus souvent le corps de l’ennemi, comme un trophée de chasse ou comme le souvenir d’une horreur indicible, impossible à transmettre aux civils.

Les combattants ont accordé un grand soin à l’inhumation de leurs camarades, le plus souvent dans des sépultures individuelles creusées dans des cimetières provisoires aménagés près du front.